Gare de Marrakech

Gare de Marrakech

 

Aujourd’hui, le tourisme au Maroc est largement concentré sur deux destinations, Marrakech et Agadir, qui totalisent plus de la moitié des nuitées internationales. Cette concentration géographique ne permet pas de mettre en avant toutes les potentialités du territoire marocain.
 

Pour permettre au secteur de jouer pleinement ce rôle, la Vision 2020 s’inscrit dans une approche intégrée et volontariste d’aménagement du territoire national.
 

C’est dans ce cadre que sont créés huit territoires présentant la cohérence touristique, l’attractivité et la masse critique nécessaires (en termes de capacités d’hébergement, d’actifs touristiques et de desserte aérienne) pour disposer d’une visibilité internationale et accéder au statut de destination à part entière, chaque destination étant à même d’offrir une expérience unique, en complémentarité et en cohérence avec toutes les autres.
 

Ce découpage, qui transcende les barrières administratives, permet aux régions de tirer profit de l’ensemble de leurs potentialités, qui n’ont  pas été exploités jusqu’ici.
 

Chaque territoire est ainsi doté d’une stratégie de développement intégrée qui lui est propre, mais qui reste cohérente avec la stratégie et les orientations fixées par l’échelon national.
 

A cet égard, l’institutionnalisation de feuilles de route régionales permet d’établir les bases d’un contrat entre la Nation et les différents territoires, avec les engagements conditionnés et réciproques des parties impliquées.
 

Deux territoires valorisent les littoraux atlantique et méditerranéen de l’offre balnéaire Maroc, qui sera significativement renforcée au cours de la décennie avec l’achèvement des projets du Programme Azur et le développement de nouveaux produits dans le Sud :

 

  •  « Souss-Sahara Atlantique », rassemblera les sites d’Agadir, y compris son arrière pays (Tafraoute, Imouzzer Ida Outanane…), de Laâyoune et de Guelmim autour de l’alliance du désert, de l’Atlantique et d’un climat ensoleillé toute l’année.
  •  
  •  « Maroc Méditerranée », avec les 3 sites de Saïdia, Marchica et Cala Iris, valorise la dimension méditerranéenne du Maroc, combinant les loisirs et le développement durable.

Quatre territoires sont positionnés sur une offre culturelle riche, valorisant chacun de manière spécifique les ressources matérielles et immatérielles du Maroc, à travers le renforcement des destinations établies et le développement de deux relais de croissance :

 

  •  « Marrakech Atlantique », ancré sur les sites de Marrakech, du Toubkal et d’Essaouira, consolide son offre pour demeurer la porte d’entrée du Maroc, à la fois chic et authentique.
  •  
  •  « Maroc Centre » est la destination du voyage aux sources de la culture et de l’histoire et du bien-être, grâce à une complémentarité forte entre les sites de Fès, Meknès et Ifrane.
  •  
  •  « Cap Nord » ancré sur les sites de Tanger, Tétouan, Chefchaouen, Asilah et Larache, constitue une terre de rencontre culturelle, équilibrée d’une offre balnéaire exclusive.
  •  
  •  « Centre Atlantique », réunit de manière cohérente Casablanca, Rabat et El Jadida pour constituer la côte des affaires et des loisirs.
  •  

Enfin, deux autres territoires s’imposent comme les vitrines du Maroc en matière de développement durable en mettant en valeur des sites naturels les plus exceptionnels du pays:

  •  « Grand Sud Atlantique »centré autour du site exceptionnel de Dakhla, se base sur une offre exclusive combinant nature préservée et niches sportives.
  •  « Atlas et Vallées », ancré sur Ouarzazate, les vallées et les oasis, ainsi que le Haut Atlas, se positionne comme la destination phare de l’écotourisme et du développement durable méditerranéen.

 


 Dés lors que le Maroc, dans une démarche volontariste, choisit d’adopter un rythme de développement accéléré, la mise en place d’un dispositif efficace de planification, de coordination et de pilotage simultané de tous les paramètres de l’équation touristique, devient une impérieuse nécessité pour garantir l’utilisation rationnelle et optimale des ressources et sécuriser l’acte d’investir dans une industrie très capitalistique.

Ainsi, la création de structures efficaces de pilotage national et territorial, engagées sur des objectifs qualitatifs et quantitatifs, et sur des méthodes de travail adéquates, devrait favoriser la maximisation des investissements au cours de la décennie en apportant les assurances d’un pilotage harmonieux de la nouvelle économie touristique.

 

-     « La Haute Autorité du Tourisme » : une instance nationale de pilotage, réunissant dans un partenariat renouvelé l’Etat, les régions et le secteur privé pour garantir la mise en œuvre de la Vision 2020 et renforcer la légitimité institutionnelle d’un secteur aussi transverse que le tourisme.

 

-     «  Agences de Développement Touristique » : créées progressivement dans les 8 territoires touristiques pour assurer la réussite de la régionalisation de la politique touristique, et garantir la mise en œuvre des stratégies territoriales.

 

La sensibilité sociale et environnementale est une tendance de plus en plus présente au cœur des choix des touristes issus des marchés sources traditionnels du Maroc. La multiplication des labels et des initiatives pour promouvoir un tourisme durable et respectueux ont sensibilisé les consommateurs des pays développés aux externalités négatives d’un tourisme de masse non régulé, qui apparaît comme un repoussoir.

 

Le Maroc, situé à l’orée de son développement touristique, dispose de ce fait d’une fenêtre d’opportunité unique pour promouvoir un modèle à rebours du tourisme de masse promu jusqu’à récemment par la plupart des destinations méditerranéennes.

 

Ainsi, l’adoption d’un modèle spécifiquement marocain du tourisme durable en plus d’être une opportunité stratégique pour différencier le Maroc vis-à-vis de son environnement concurrentiel, est également un défi à relever sur sa triple dimension de préservation des ressources, de maintien de l’authenticité socioculturelle et de souci du développement et bien-être des communautés d’accueil.

 

Retour à l'accueil