Les Bains de Marrakech

Les Bains de Marrakech

Les événements récents qu’a connue la région MENA ont entraîné une demande et un intérêt accrus pour la recherche de nouvelles approches permettant de renforcer le pouvoir décisionnel au niveau local, afin que le modèle de développement prenne d’abord racine à l’échelle locale. Pour les villes et les municipalités, le processus de décentralisation nécessite une amélioration de la gestion des affaires municipales actuelles ainsi que la capacité à se projeter dans l’avenir afin d’offrir une meilleure qualité de vie à leurs habitants. 

le projet Villes pour une Nouvelle Génération a été développé par la Banque Mondiale et le Centre de Marseille pour l’intégration méditerranéenne (CMI). Dans sa phase actuelle, le projet se focalise sur trois villes de la région MENA, Marrakech (Maroc), Sayda (Liban) et Sfax (Tunisie).
 
Ce projet vise le renforcement des capacités des villes méditerranéennes et de leur potentiel à prendre en charge leur développement économique et social. Le projet ambitionne de travailler avec les autorités locales et les institutions nationales pour établir des diagnostics et définir des plans d’action pour la réforme de la politique urbaine et de ses différents aspects.
 
Ces diagnostics se focalisent autour de trois composantes principales : une planification stratégique à long terme pour le développement local/régional ; une meilleure gestion des ressources municipales (humaines, financières ou actifs) ; et une amélioration de la gouvernance locale pour renforcer la responsabilité sociale (RS).
Cette sera articulée autour de trois  thématiques :
  • Analyse de l’adéquation des ressources humaines disponibles et compétentes pour mettre en œuvre le Plan Communal de Développement (PCD).
  •  
  • Gestion des ressources financières et des biens fonciers : évaluer les possibilités d’augmenter les  revenus de la ville et analyser la valeur inexploitée des biens fonciers municipaux nécessaires au développement de la ville et augmenter le rendement financier des terres ou de l’immobilier. 
  •  
  • Responsabilité sociale : impliquer les Organisations de la Société Civile (OSCs) et développer une analyse détaillée des acteurs clés; évaluer les faiblesses en termes de responsabilité sociale et identifier les pistes de travail.

 

Retour à l'accueil