La région d'El Haouz se décline sur une zone montagneuse dense, avec un point culminant le Toubkal, à 4165 m d'altitude, le regard posé sur le monde est différent. Le Toubkal, à 64 km de Marrakech, demeure la montagne des montagnes, comme l 'appellent les berbères ( Adrar n'dern).
 
Pour les populations du Haouz c'est plus qu 'un sommet, c'est un sommet montagneux riche en découverte, en rencontres, des villages chaleureux sur des falaises. La zone présente un relief varié s’étageant de 1200 à 4167 mètres d'altitude avec des plateaux, des falaises, un lac, des gorges encaissées, des crêtes, et des cours d'eau.
 
Il est aussi caractérisé par une multiplicité de roches, de couleurs et de formes très variées donnant au paysage une morphologie attrayante et unique. Le climat est exceptionnel : enneigement de Septembre à Mai avec des températures descendant au dessous de - 20 °C et un fort ensoleillement même en hiver.
 
Dans cet univers, les traditions humaines sont intimement liées à l 'espace; l 'architecture traditionnelle symbolise son intégration aux structures paysagères, économiques, et sociales de la région; les gravures rupestres témoignent des activités ancestrales : plus de 2000 à 1000 av JC.
 
 La concentration des quatre saisons entre Marrakech et Ouarzazate restera sans doute l 'un des souvenirs les plus vivaces pour les visiteurs qui verront, tour à tour, défiler la verdure, les steppes russes, les paysages hostiles et les versants riants ou les petits hameaux berbères, accrochés tout au sommet semblent défier les lois de la pesanteur.
 
Des villages comme Imlil semblent être figés depuis des siècles dans la tranquillité et l 'harmonie d'un quotidien, abrités des vents de la mondialisation et d'une technologie sans fard. Ces villages de montagne semblent être les derniers refuges de la vie d'autrefois tant la manière de s'habiller, dans la nourriture, simple et naturelle que dans les célébrations culturelles.
 
Les moussems comportent leurs significations, certes enrichies suivant les âges par des légendes des anecdotes. Tout ce qui a fait la beauté de la culture amazighie.
 
Aussi une véritable démarche est entreprise actuellemnt par les autorités, le ministére de tutelle en tête, pour développer les tourisme de randonnées et celui dit de montagnes. La mise en place d'agences spécialisées dans ce domaine est de bonne augure.
 
Nasrallah Belkhayate
Tourisme Rural à Marrakech
Retour à l'accueil